La mésange charbonnière

nom scientifique Parus major

La mésange charbonnière est un oiseau de la famille des paridés, une des plus commune des nos jardins et forêts. N’ayant pas peur du froid, il est fréquent de l’entendre jaja chanter en décembre. Son surnom de “serrurier” vient de ses cris et chant divers mais tous avec une tonalité métallique.

Comme sa cousine la mésange bleue, elle est très efficace dans nos jardins pour éliminer les nombreux insectes, araignées ou autres larves nuisibles.

Prochainement vers la fin mars, la femelle construira un nid douillet fait de mousse, de brindilles, de radicelles et tout autre ustensiles récupérés et pratique pour la confection. Elles pondent en moyenne de 8 à 12 œufs. La population de mésange reste stable en Europe mais avait fortement augmenté dans les années 90. Cavernicoles, les mésanges charbonnières cherchent des cavités dans les arbres ou dans les murs pour s’installer. Elles réutilisent également volontiers les anciens nids d’autres espèces.

Son plumage se caractérise par sa calotte et sa gorge noir, ses joues blanches, son dos vert olive et une bande médiane noire (cravate) tout le long de la poitrine. D’ailleurs c’est souvent par cette cravate que l’on différencie le mâle de la femelle car cette ligne est plus large chez le mâle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code