Rencontre au sommet

Le projet de photographier les bouquetins nécessite de se rendre en altitude et souvent dans des endroits relativement escarpés. Il est donc important de bien s’équiper et de porter d’excellentes chaussures. L’excursion de ce jour était prévue d’arriver au sommet et de contempler le lever du soleil. Malheureusement, les projets sont souvent différents de la réalité et cette fois-ci, c’est le brouillard qui était encore présent et qui ne s’était pas dissipé.

Une ambiance particulière et pas l’ombre d’un bouquetin mais quelques chamois croisent ma montée. J’espère rencontré la harde de bouquetins vu l’année dernière et constater l’évolution des jeunes. En arrivant à quelques centaines de mètre du sommet je suis accueilli par un bouc solitaire qui profite de la quiétude du lieu.

Je m’assieds à quelques mètre de lui et l’observe. Il reste allonger et continue de vivre sa vie comme si je n’étais pas là. Le brouillard est dense et le vent commence à se lever pour dissiper cette nébulosité.

Les premiers rayons de soleil laissent entrevoir de bonnes perspectives pour réaliser quelques photographies. Le bouquetin mâle se lève de temps en temps et se déplace de quelques mètres pour trouver de nouvelles herbes pour se délecter.

De longues minutes passées à ses côtés m’ont fait oublier la marche fatiguante réalisée pour atteindre ce coin de paradis. Si vous souhaitez en apprendre plus sur les bouquetins, je vous laisse consulter les articles précédents :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code