Jeu de cache-cache avec un chamois

Le soleil fait de timide apparition et les nuages prédominant impliquent une faible lumière pour des photographies dans les bois. Malgré ces éléments, je décide de partir pour un nouvelle expédition dans la forêt enchantée. L’envie de rencontrer la harde de chamois et de passer un moment en lors compagnie est plus forte.

En installant mon affût, je n’ai pas eu besoin de beaucoup de temps pour apercevoir mon premier chamois. Il restera assez éloigné et continuera son chemin sans que je puisse l’observer correctement. Des pas dans les feuilles se font entendre et se dirigent dans ma direction. Il s’approche, change de direction, passe dans les feuillus et se cache derrière les arbres. Il poursuit son chemin droit sur moi mais décide de se coucher à quelques mètres juste derrière un gros tronc.

Ma vision est obstruée et après quelques minutes, le chamois réapparaît, se déplace et va se cacher à nouveau dans la forêt. Sa stratégie de déplacement continuera pour finir de s’installer à une dizaine de mètres de ma position. J’ai vraiment eu le sentiment qu’il jouait à cache-cache et faisait exprès de profiter des arbres pour s’approcher et jouer avec moi.

Etant donné la faible lumière je monte les ISO et conserve la vitesse d’obsturation à 1/100s. Les premières images sont satisfaisantes et le jeu de cache-cache avec le chamois m’amuse également.

Les clichés sont pris au fur et à mesure de sa progression. Plus de quarante cinq minutes à s’observer mutuellement et a joué ensemble à m’as-tu vu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code